[Review] The Promised Neverland – Tome 19

Hey salut amigo. Comment ça va aujourd’hui ? J’espère que tu as bien profité de Pâques ! Je ne te cache pas que je suis plus occupée à chasser la connaissance que du chocolat mais je te comprends, un petit plaisir ne fait pas de mal.

On s’envole désormais vers le printemps et on laisse derrière soi la tristesse hivernale. Et afin de briller avec l’arrivée des beaux jours, je vais te demander de te concentrer car on va attaquer l’avant-dernier tome du manga The Promised Neverland. Oui déjà.

Au moment où je t’écris, j’ai le tome 19 dans les mains et je ne réalise toujours pas que la fin est au prochain épisode. Je t’invite à lire ma précédente review du tome 18 pour un petit récapitulatif des événements.

Le prochain tome sera le dernier. Et cette œuvre fabuleuse de Kaiu Shirai et Posuka Demizu édité chez Kazé mérite clairement d’être sous les projecteurs.

Prêt(e) à faire un bond avec moi pour se rapprocher du dénouement final ? Comme d’habitude, tâche d’être à jour avant de poursuivre la chronique car l’alerte spoiler est présente comme à chaque fois.

Tome 19 – La note maximale

Quitte à se jeter dans la gueule du loup, Emma et ses compagnons foncent sur Grace Field, espérant arracher leurs camarades aux mains de Peter Ratri. Profitant de la mort de la reine, leur dernier ennemi semble plus que jamais déterminé à étouffer la révolte et à transformer l’orphelinat en un tombeau… Les dernières pièces sont en place, qui parviendra à faire échec et mat le premier ?

Tome 19 – Mon opinion

J’aime autant te dire que pour un avant dernier tome, je me suis clairement régalée. On touche la fin du doigt et il est encore plus intense que le tome 18. Au fil des pages, on navigue en retournement de situation. Si une révolution peut en cacher une autre, une dictature peut également en dissimuler une. Plus atroce encore que la précédente.

On ne s’ennuie nullement dans ce tome et j’ai particulièrement apprécié le retour d’un de mes personnages préférés : Isabella. Elle dégage tellement de prestance et une certaine beauté. Elle amène toujours énormément de tension psychologique. La qualité que j’admire chez elle, c’est sa détermination à vouloir survivre par tous les moyens et de refuser de se soumettre à une hiérarchie.

Même si elle semble dénuée de tout sentiment humain et qu’elle a incarné la monstruosité, elle a élevé les enfants de Grace Field. Ils ne seraient sans doute pas aussi intelligents et ingénieux sans elle… Malgré tout ce qu’elle a pu leur faire subir, ils ont continué à tous l’appeler « Maman ».

Depuis le tome 5, je voulais vraiment savoir ce qu’elle était devenue et je suis contente de la voir de nouveau sur le devant de la scène.

Cependant, je suis assez sceptique concernant le dernier chapitre avec l’apparition d’un certain personnage ce qui donne une impression de facilité scénaristique. Malgré tout, la fin est au prochain épisode et je reste curieuse de ce que les auteurs nous réservent.

La conclusion de la série sera en juin 2021.

Et toi amigo, est-ce que ce 19e tome t’a plu ? Je te remercie de suivre cette chronique qui touche à sa fin au prochain tome. Cependant pas de panique, on se retrouve dans un prochain article ! Pense à suivre mon blog ainsi que mes réseaux sociaux pour ne rien rater.

Novaish. ©


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s