Désolée, j’ai procrastiné

photo-1520871942340-42898ab9167f
Source image : Unsplash

Hey salut amigo. Tu vas bien ? Ça y est, depuis quelques jours le compte à rebours avant les fêtes de fin d’année est lancé (bon noël est passé mais on reste dans cet esprit). C’est durant cette période que je remarque deux émotions distinctes : l’excitation et l’inaction. J’ignore si c’est également ton cas.

En ce moment, je dirais qu’on est tous dans ce cercle vicieux de l’hiver. La nuit tombe vite, tu te les gèles, ton moral est au plus bas et la première chose dont tu rêves en rentrant, c’est d’une bonne boisson chaude enroulé dans un plaid devant Netflix. N’essaye pas de me dire le contraire. On l’a tous pensé au moins une fois. Et c’est exactement de cette inaction dont je te parlais juste avant.

Ou alors au contraire tu es tout(e) excité(e) à l’idée que Noël approche et tu es du genre à te ruer dans les magasins à acheter toute une panoplie de décoration ou encore des cadeaux pour tes proches. Je sens d’ici ton cerveau qui bouillonne à la recherche de la parfaite wishlist.

Bon pour être tout à fait honnête avec toi, j’essayais de faire une belle entrée en matière mais visiblement c’est raté. Je cherchais à faire un lien avec mon titre mais je n’ai pas trouvé. Tu l’as compris, dans cet article, on va parler de procrastination.

Il s’agit probablement d’un des plus gros maux de notre siècle. On aura beau dire le contraire, on est tous victime de ce fléau moderne anti-productif. De cette manie de tout remettre au lendemain, de prendre du retard sur ce qui compte pour soi. Pourquoi toujours tout repousser alors qu’on pourrait faire les choses maintenant ? Un questionnement assez simple pas vrai ? Je suis certaine qu’au fond de toi, tu connais la réponse mais que tu ne l’avoueras jamais. Et pourtant la réponse est évidente…

Notre attention est limitée et on a tous facilement la flemme. Et c’est ok de ne pas toujours être motivé. Accepte-le. Parfois tu auras envie de faire autre chose ou de ne rien faire et c’est normal. Dans le fond, toi-même tu t’es déjà dit tout ça : « j’ai tellement de trucs à faire » « j’ai pas le temps » « désolé j’ai piscine » « oh ça va je peux le faire plus tard, y’a le temps ». Laisse-moi te dire une chose amigo. En réalité, on a tous le temps mais on manque simplement d’énergie. Eh oui, ton corps c’est comme une batterie de smartphone. Plein d’énergie le matin et complètement à plat le soir. Et en passant, mon titre est totalement une excuse aussi.

Et pour imager davantage mon propos, imagine que tu es un Sims et que tu as besoin de ta dose de divertissement.

Moi-même, je suis loin d’être parfaite vis-à-vis de la procrastination. Parfois j’en viens même à écrire ce genre de chose sur Twitter…

Capture d'écran twitter

Ou encore de faire ça…

netflix-week-end-unsplash-claybanks
Source image : Unsplash

D’ailleurs tant que j’y suis, j’aimerais tout de suite clarifier un truc avec toi. Si lors de ta lecture tu t’attends à trouver des hacks faciles pour être moins flemmard(e) en 24h ou que tu es partisan du club du moindre effort, alors je t’invite à quitter cet article. Non mais vraiment j’insiste. La suite ne va pas t’intéresser et ce n’est clairement pas pour toi.

En revanche, si tu sais que tu peux vaincre (ou plutôt diminuer) ta procrastination en appliquant concrètement des méthodes et en bossant sérieusement alors tu es au bon endroit. Et sans plus attendre, voici mes techniques :

Pour commencer, je te recommande d’adopter la méthode des 3P. Cette formule se découpe en 3 parties : Plaisir, Plan, Pratique. Je me doute que pour le moment, tu n’as absolument rien compris mais je t’assure que le raisonnement est simple.

 

  • 1ère partie – plaisir : souvent lorsque tu procrastines, c’est généralement parce que tu n’as pas envie ou que tu n’aimes pas réaliser telle ou telle tâche. Tu vois cette dernière comme une véritable corvée. Et si tu changeais la donne et que tu voyais ça comme un bon moment à passer ? Attaque-toi à une action que tu t’es fixé et expérimente pour la rendre plus agréable (comme de la réaliser en écoutant de la musique ou en pensant à une récompense que tu pourras t’attribuer pour tes efforts par exemple).

 

  • 2ème partie – plan : ça va sûrement te paraître fou mais juste avec un plan d’action, tu seras plus productif et surtout tu procrastineras moins. Pour commencer, crée-toi une routine matinale (lecture, écriture, préparation d’un bon petit-dej) et répète le processus autant de fois que possible. En faisant ça, tu vas implanter des habitudes à ton cerveau. Pour te donner un exemple, chaque matin, j’apprends du vocabulaire en anglais et c’est devenu un automatisme un peu comme passer une vitesse en voiture.

 

  • Note des objectifs clairs pour tes projets et écris une réponse à cette question : qu’est-ce que tu veux vraiment réaliser et pourquoi ? Essaye d’avoir une vision sur le long-terme et prends le temps d’y réfléchir. Et si en lisant ça, tu as l’impression de voir une immense tâche, travaille en mode saucisson (découpe cette tâche en petites actions). Par exemple tu bloques sur l’écriture d’un article ? Inscris un titre hasardeux et tu verras que le reste viendra au fur et à mesure. Le tout est d’y aller pas à pas. Mais surtout commence. Tu seras surpris(e) de constater que ton élan va générer de la motivation. Imagine que tu tapes un rapport pendant deux minutes. Tu crois sincèrement que tu vas t’arrêter ? Non. Tu vas avancer, tu auras cette sensation d’accomplissement et tu seras beaucoup plus enthousiaste à l’idée de réitérer cette démarche.

 

  • 3ème partie – pratique : enfin tout ce que je viens de te dire, il faut que tu le fasses régulièrement. C’est une étape fondamentale pour avancer dans tout ce que tu comptes entreprendre. Et si tu as des moments de doutes, que tu bloques sur un point en particulier, n’hésite pas à revenir sur la partie précédente : le plan. C’est ton plan qui va te permettre de rester focus et t’emmener là où tu veux aller. De tout simplement te rendre à un point A à un point B. Si tu ne comprends toujours pas, je vais simplifier :

Visualise que ta situation actuelle c’est ton point A et que ton objectif c’est ton point B. Jusque là tu me suis toujours ? Ton plan c’est justement les actions que tu vas réaliser quotidiennement pour faire le pont entre les deux.

Bien entendu ces techniques ne sont pas infaillibles. Mais si ça peut te permettre d’être un peu plus productif ne serait-ce que 15 à 20% du temps alors c’est déjà ça. Puis si c’est trop difficile pour toi, relativise et réessaye. Ou teste autre chose. Et tu verras que sur le long terme, tu cesseras de donner trop de liberté à ta flemme.

Psssst !

Si tu as lu jusqu’ici amigo déjà je te félicite et je suis certaine que tu passeras à l’action. Mais je voudrais rajouter une chose :

La procrastination existera toujours. Tu ne pourras pas t’en débarrasser en claquant des doigts mais tu peux la réduire. L’idée c’est de toujours rester en action même si tu as conscience qu’une tâche s’avère complexe. Sois habile amigo et mène des travaux plus simples à effectuer qui te font avancer.

Pour terminer sur une note amusante, sache que tout procrastinateur possède un ange gardien. Tu sais celui qui veille sur toi. Si si je t’assure. Tu veux savoir son nom ? Il s’agit du monstre de la panique. Ce monstre dort la plupart du temps mais il se réveille brusquement dès qu’une date limite se rapproche. Je suis sûre que tu as connu la fameuse situation où on t’a donné un exo à faire et que tu t’es réellement penché dessus au dernier moment quand tu as réalisé que tu devais le rendre le lendemain. Sache qu’à ce moment-là, c’est cette bête colossale dans ta tête qui met tous tes sens en alerte pour que tu te mettes à bosser. Bien entendu, je n’ai pas inventé ce concept, il vient de Tim Urban, un blogueur qui a étudié la procrastination via son site Wait But Why.

Il y a deux types de procrastination : celle où il y a des échéances et là le monstre de la panique s’en mêle. Mais il y a aussi celle qui arrive dans des situations sans échéance. Et je vais te dire une chose : je ne pense pas que les non-procrastinateurs existent. Tout le monde procrastine sur quelque chose dans sa vie.

Et d’ailleurs vas-tu lire cet article ? Il n’y a pas grand-chose à lire donc tu pourrais commencer aujourd’hui. En fait, peut-être pas aujourd’hui… Tu sais… bientôt.

TheUltimateAntiProcrastinationHack
Source image : Pexels

Cette fois c’est vraiment terminé. Je t’invite à suivre le blog si tu veux recevoir les prochains articles à venir. Je te remercie de m’avoir suivie jusqu’ici et on se retrouve prochainement amigo !

Novaish. ©


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s