[Review] Éclat(s) d’âme – Tome 2

 

NbghruK0r87

Hey salut amigo. Comment ça va aujourd’hui ? Pour ma part, ça fait un bon moment que je n’avais pas posté sur le blog. Parfois j’aimerai bien que les journées durent un peu plus de 24h juste pour avoir du temps supplémentaire et combler mes nombreux retards. On se retrouve pour la poursuite de ma petite lecture du manga Éclat(s) d’âme édité chez Akata. Tu peux également lire ma review sur le premier tome.

L’autrice Yuhki Kamatani développe toujours autant les thématiques LGBT+ en introduisant notamment le sujet concernant la transidentité. J’apprécie vraiment sa bienveillance et sa pédagogie au sein des histoires développées ici et là. Elle prend soin de faire attention aux propos qu’elle emploie. Tant d’amour envers la communauté LGBT+, c’est beau.

Synopsis – Tome 2

NhF2hNmxjBu

Au contact des membres du salon de discussion, Tasuku a fini par s’accepter mais surtout par accepter l’amour qu’il éprouve. Pour autant, il ne sait pas encore comment il doit se comporter au quotidien, auprès de ses camarades, mais surtout auprès de celui qu’il aime. Lors de la rencontre de Misora, plus jeune membre du salon, mais aussi porteur d’un « secret » compliqué, le lycéen va continuer à se poser des questions…

Mon opinion – Tome 2

NCpDh3stxER

L’histoire est toujours aussi poétique et bouleversante, je signe pour la poursuite de ma lecture. Ce manga prône toujours la tolérance envers les autres et soi-même. On voit que la mangaka maîtrise son sujet. C’est seulement le deuxième tome mais j’apprécie beaucoup la douceur abordée pour parler de l’acceptation de soi et de la quête pour trouver sa place dans le monde.

Ce tome est aussi sublime que le premier. Le récit se concentre cette fois sur le personnage de Misora, un jeune garçon à la recherche de son identité. Tasuku de son côté, commence à s’accepter et essaye de l’aider pour évoluer avec lui. Les illustrations sont toujours aussi envoûtantes et poignantes.

Yuhki Kamatani évoque de nombreux sujets dans ce deuxième tome à savoir : le rejet de soi, le déni, le sentiment de solitude et de maladresse dans la gestion des sentiments différentes de celles de la « majorité ».

Je trouve que le personnage de Misora est particulièrement bien travaillé. On le sent torturé, il se cherche, peine à se définir. Ce dernier est complètement sarcastique et ses réflexions en tant que lecteur nous amène à une sérieuse remise en question. La majorité d’entre elles sont dures et cinglantes. Ces nombreuses émotions auraient pu être retrouvées en dehors du contexte LGBT+ ce qui montre bien que ces adolescents sont comme les autres adolescents (hétéros).

Concernant le personnage de l’hôte, il y a un petit passage qui me fait rire. Tu pourras le retrouver en fin d’article amigo. Je me pose toujours autant de question sur ce personnage. Son genre m’intrigue et il me tarde de découvrir ses secrets. J’ai hâte d’en apprendre plus sur d’autres personnages et de continuer à suivre cette pépite.

En conclusion amigo, si tu as apprécié le premier tome d’Éclat(s) d’âme, sache que le deuxième vaut vraiment le détour. La fin de ce tome est assez amère et montre bien la complexité des relations humaines même en ayant des bonnes intentions.

C’est enfin la fin de cette review, je te remercie d’avoir lu jusqu’ici. Le manga est tellement riche qu’il y a toujours un tas de chose à dire. Et toi tu as déjà lu cette œuvre ? N’hésite pas à me donner tes impressions en commentaire et on se retrouve prochainement dans un nouvel article amigo !

Novaish. ©

 

 


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s