No Hustle

Hey salut amigo. Comment ça va aujourd’hui ? J’ai eu l’idée de t’écrire cet article hier soir en étant dans mon lit. Mon cerveau s’apprêtait à voler comme une fusée débordant d’idée.

On dit toujours que le travail c’est difficile. Qu’il faut travailler dur pour réussir. Et je ne t’en veux pas aujourd’hui si tu as toujours ses croyances amigo. Depuis l’école, la société nous a conditionné ainsi. À devenir des vaches. Et je trouve que c’est une vision triste, fade qui ne reflète rien.

C’est pour ça que j’aimerais te dire à cœur ouvert : No Hustle. Ne travaille pas dur. Travaille intelligemment.

COMMENT… ?

Avant toute chose, laisse-moi te dicter ses mots si réconfortant que tu entends si rarement. Tu as le droit d’échouer, tu as le droit de te planter, tu as le droit de te réorienter, c’est ok de ne pas être à 100% tous les jours, c’est ok de relâcher la pression, tu as le droit de procrastiner. Mais tu as l’interdiction d’abandonner.

Avance toujours à ton rythme. Étape par étape. Et n’oublie jamais que l’échec, c’est le point de départ du succès.

Découpe tes tâches en petit morceau si ces dernières sont trop lourdes pour toi. Occupe-toi l’esprit avec de la bonne musique ou un bon livre. Félicite-toi et note la progression de tes objectifs. Et répète le processus.

Mon concept à moi ? C’est le curiotissage. Tu te dis sûrement « mais qu’est-ce qu’elle raconte ? ». Rien de bien méchant. C’est juste un terme que j’ai inventé afin d’allier ma curiosité et mon apprentissage quotidien. Et paf, je te le partage car j’aime apporter de la valeur.

PUIS…

Trop de gens accordent de l’importance à ce mot « Hutsle » qui veut tout et rien dire. L’impatience est le défaut de notre génération. Et si on ne voyait pas le travail comme une douleur ?

Mais bien sûr, je ne suis pas une utopiste. Je sais que pour la majorité des gens, travailler ne rime pas avec plaisir. Certains travaillent par nécessité. Pour payer des factures, pour vivre, pour survivre.

J’ai longuement cogité sur une réflexion en particulier. À ton avis amigo, pourquoi pour certains ou certaines, 2020 est un long ravin sans fin et pour d’autres la randonnée de l’année ?

ENFIN…

Moi je crois fermement à l’idée qu’on a tous une flamme en nous. Petite, qui crépite à peine mais qui existe. Seulement, nos pensées parasites empêchent cette flamme d’être vive et de brûler librement.

Tu sais, c’est comme cette voix invisible que tu étouffes mais qui te hurle sans arrêt de faire une grosse introspection sur toi-même. Sur ce que tu veux faire, sur tes objectifs, sur ta vie.

Pendant longtemps, j’ai assommé ma voix intérieure qui était écrasée par mes peurs. La peur de l’échec, le syndrome de l’imposteur, le manque d’inspiration, la procrastination. Amigo, la pire peur qui existe, c’est ton propre reflet. Ton pire ennemi, c’est toi-même. Pour l’avoir vécue, je sais que les barrières mentales sont les plus difficiles à briser.

Cette crise du COVID est dévastatrice et je sais qu’elle continuera à faire du dégât. Mais je sais aussi qu’elle fera naître des entrepreneurs. Des gens qui vont modéliser leur métier pour s’adapter.

On est à l’approche de la fin de l’année 2020 mais pour autant, tu peux toujours reprendre ta vie en main. J’aimerais sincèrement que tu répondes à deux questions amigo. Au fond de toi, qu’est-ce que tu aimerais faire là maintenant ? Et qu’est-ce qui t’en empêche ? Écris-moi, donne-moi une réponse sur les réseaux sociaux. J’ai envie de savoir, je déborde réellement de curiosité.

C’est souvent la réflexion qui m’a poussée à faire de longue introspection. Et sur cette conclusion, je te retrouve dans un prochain article amigo !

Novaish. ©  


2 réflexions sur “No Hustle

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s