[Review] The Promised Neverland – Mémoires de compagnons d’armes

Hey salut amigo. Comment ça va aujourd’hui ? En ce mois d’octobre pluvieux et à la météo diverse et variée, il est temps pour moi de te parler du troisième roman de l’univers de The Promised Neverland. Certes le manga est terminé depuis un petit moment mais les personnages me manquaient un peu. Puis un quatrième roman va également prochainement sortir donc ce n’est pas encore maintenant que tu vas arrêter d’en lire davantage sur le récit.

Comme d’habitude, l’alerte spoiler est toujours de mise durant mes articles alors tâche d’être à jour avant de poursuivre ta lecture.

Roman The Promised Neverland – Mémoires de compagnons d’armes

Prêts à affronter le pire, Yugo et Ray sont en route pour Goldy Pond afin de délivrer Emma. Face à cette situation qu’il a déjà vécue treize ans auparavant, Yugo est assailli par le souvenir de sa famille et de sa jeunesse en compagnie de Lucas. Dans ce troisième roman, découvrez comment se sont tissés les liens entre les plus célèbres compagnons d’armes de The Promised Neverland ! De l’histoire secrète liant Sonju et Mujika à la manière dont Gillian et Nigel sont devenus le duo capable de venir à bout des plus terrifiants démons

Roman – Mon opinion

Ce roman est incroyable. Il nous plonge dans une nostalgie la plus totale. C’était vraiment sympathique d’avoir une visualisation des souvenirs de Yugo et Lucas lorsqu’ils étaient encore à l’orphelinat. J’ai apprécié la lecture de deux visions différentes. La première à travers leurs yeux d’enfant et la seconde lorsqu’ils sont adultes treize ans plus tard.

Je me souviens que l’arc Goldy Pond était plutôt déchirant et que savoir qu’ils ont réussi à surmonter tout cela en étant des uniques survivants va au-delà même de la force mentale. J’ai apprécié en savoir plus sur leur famille et qu’à travers Emma, ils puissent avoir un but, une réelle envie de lutter contre les démons pour venger tous les proches qu’ils ont perdu.

Ce troisième roman nous permet également d’en apprendre plus sur les origines de Sonju et Mujika qui sont mes personnages préférés. Durant leur histoire, on en apprend vraiment plus sur le règne de la famille royale et du pouvoir que détient la reine Legravalima. Le gouvernement puissant mais corrompu montre bien qu’un grand pouvoir entre leurs mains comme le sang maudit va servir uniquement leur propre intérêt et non pas l’intérêt commun tel que le peuple.

Ce passage fait une belle description d’un beau phénomène de société où les plus forts chercheront toujours à dominer en installant leur pouvoir tout en voulant contrôler les plus faibles en partageant leurs ressources dans la plus belle inégalité.

En creusant un peu entre les lignes du roman, on peut réellement faire un parallèle entre le monde des démons et celui des humains. Plus je lis et me documente sur The Promised Neverland et plus j’apprécie la solidité de l’univers, sa cohérence et sa profondeur.

Et toi amigo, tu as lu ce roman ? Si c’est le cas, n’hésite pas à m’écrire ton avis en commentaire. On se retrouve dans un prochain article !

Novaish. ©


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s