Temtem

Hey salut amigo. Comment ça va aujourd’hui ? Pour ma part, j’ai comme l’impression de revenir d’un long voyage. J’ai eu un mois de novembre assez chargé ce qui fait qu’il n’y a pas eu d’article le mois dernier.

On rentre désormais dans cette fameuse période hivernale où ton humeur oscille entre fatigue et bonne humeur à l’idée des fêtes de fin d’année. Pour ma part, c’est la période que je préfère pour chiller les pieds sous un plaid accompagné d’une boisson chaude (et oui je fais partie de la team des casaniers).

L’hiver c’est la période où tu es parfois ronchon(ne) à cause de la grisaille, du froid, de la nuit qui tombe dès 17h et j’en passe… Bien souvent, tu n’as qu’une envie : dormir !

Quand j’y pense maintenant, c’est vrai qu’avec le monde d’aujourd’hui, on est sans cesse bombardé de trucs à faire. Tout va vite et on est sans cesse à la course de la dernière actu, du sujet qui a fait le buzz sur les réseaux. En bref, on te pousse à être connecté.

Aujourd’hui, j’aimerais que toi et moi on s’éloigne des lassantes réflexions négatives liées à cette période de froid. J’ai envie de te transporter dans un jeu vidéo sur lequel je passe clairement une grosse partie de mon temps. Il s’agit du jeu Temtem.

Si j’ai gardé ton attention jusqu’ici, je te félicite et je te laisse poursuivre tranquillement ta lecture.

C’est quoi Temtem ?

Dans le royaume du Pokémon-like enrichi d’un online solide, je te présente Temtem. Voilà ça, c’était la version courte.

Plus sérieusement, c’est un jeu développé par un studio indépendant espagnol Crema. Il a été financé avec succès dans une campagne Kickstarter le 3 juin 2018. Dis-toi que j’ai même réussi à avoir un accès alpha au jeu et que je l’ai laissé dans les limbes de mon SSD pour sérieusement le commencer cette année (c’est honteux je sais).

Lorsque tu lances le jeu, impossible de ne pas faire le comparer à l’indétrônable Pokémon. Tu incarnes un ado en quête de liberté et d’exploration qui parcoure le monde à la recherche de petites créatures à capturer et à entraîner pour devenir « le meilleur dresseur ». Le village de départ, le professeur passionné par son sujet, le rival qui te vanne, que tu sauves le monde, tout y est. Tu te doutes bien que je ne vais pas te spoiler l’histoire pour des raisons évidentes mais sache qu’elle est assez sympa.  

Pourquoi j’aime autant ce jeu ?

Pour commencer, j’aime énormément la personnalisation de notre avatar qui est assez poussée. Lorsque tu progresses dans le jeu, tu obtiens tout un tas d’objet cosmétique pour devenir une véritable fashionista. Tu peux aussi passer par la boutique du jeu qui pour le coup est payante. Tout est purement pour le style et facultatif (donc aucun pay-to-win et ça j’adore).

L’innovation dans les combats sur Temtem est réellement intéressante. Les combats se déroulent en duo et laissent place à de véritable challenge. Aucune place à la chance, la stratégie est importante. Chaque petit combat sur la carte constitue une véritable partie d’échec sur ce jeu.

L’attachement rapide aux nombreux Temtem. Ils sont aux nombres de 164 et sont assez variés. Certains sont très mignons, d’autres moins mais demeurent intéressants. Tu fondes une équipe et tu y tiens, c’est logique. Plus tu joues avec eux, plus tu as envie de leur donner de l’amour.

J’aime le fait d’évoluer dans un MMO où tu vois les autres joueurs, ça rend les environnements du jeu beaucoup plus vivant et dynamique. Il y a un système d’économie, d’hôtel de vente, un journal de quête, énormément de farm et c’est mon véritable pêché mignon. J’apprécie également que la difficulté est graduelle. Dès le début du jeu, on te fait clairement comprendre que tu ne pourras pas terminer le jeu avec seulement un Temtem. Il faut constamment adapter ton équipe et jouer de manière tactique pour progresser dans l’histoire. Tant que ce n’est pas des maths, j’aime me creuser un peu la cervelle.

Enfin, je suis vraiment fan de la qualité des animations. Que ça soit au niveau des Temtem ou la qualité d’animation de leur technique qui sont vraiment classe. On ressent vraiment un véritable sentiment de puissance et de « waouh » lors de leur lancement. Le tout enrobé avec une délicieuse OST composé par Damien Sanchez. Clairement ton épopée ne peut pas être plus rythmée. C’est juste du bonheur pour les oreilles !

Bref, il y a tellement à dire sur ce jeu que je sens que je vais plus pouvoir m’arrêter d’écrire. C’est un vrai monstre de contenu donc impossible de se lasser. J’ai qu’une chose à te dire : essaye-le et si tu y adhères, tu vas rapidement te rendre compte des heures massives de jeu qui t’attendent amigo.

D’ailleurs, j’ai failli oublier mais si tu veux retrouver davantage d’infos sur Temtem, tu peux te rendre sur le site de Temtem France créé par Quenca. Tu peux également rejoindre une chouette communauté sur le Discord de Temtem France.

Cet article s’achève ici après de nombreux points que j’apprécie sur le jeu. On se prochainement dans un nouvel article l’ami(e). Pense à suivre le blog et reste à l’affût de mes réseaux sociaux pour te tenir au courant et ne rien rater !

Novaish. ©


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s