[Review] The Promised Neverland – Tome 15

Hey salut amigo. Comment ça va aujourd’hui ? Comme tu t’en doutes certainement, j’avais hâte de poursuivre mon avancée avec le tome 15 du manga The Promised Neverland. On se rapproche doucement mais sûrement vers la fin et crois-moi, je n’ai absolument pas hâte. Voici ma review sur le tome 14 si jamais tu l’as loupée. Prêt(e) à te plonger une nouvelle fois dans l’œuvre fascinante de Posuka Demizu et Kaiu Shirai avec moi ? On est parti !

Comme toujours, l’alerte spoiler est toujours d’actualité donc tâche d’être à jour avant de poursuivre ta lecture.

Tome 15 – L’entrée

Le plan consistant à exterminer tous les démons pour libérer les humains est en marche. Afin de le mettre à exécution, le nouveau William Minerva est prêt à nouer les alliances les plus terribles ! Au fond d’elle, Emma doute de cette solution sanglante qui va à l’encontre de ses principes. Parviendra-t-elle à convaincre celui qui est devenu le « Boss » d’opter pour une alternative pacifique ?

Tome 15 – Mon opinion

Une fois encore, je me suis laissé emporter dans ma lecture. L’histoire avance avec des nouvelles révélations. La discussion entre Norman, Ray et Emma m’a remuée. C’est loin d’être encore terminé pour nos héros. Dans ce tome, Emma incarne à elle-seule la sagesse et l’empathie alors que Norman de son côté, est déterminé pour l’exécution de son plan visant à exterminer tous les démons. Cependant derrière son visage impassible, on voit aussi qu’il porte à lui seul un lourd fardeau.

La couverture de ce tome est une superbe illustration. On voit qu’Emma s’est lié d’amitié pour Mijuka. D’ailleurs dans le récit et même au fur et à mesure des tomes, on constate un changement dans le caractère de nos protagonistes. Ray qui d’habitude est assez dur et tranché sur les choix d’Emma se révèle de plus en plus sentimental et fait office de médiateur entre Emma et Norman. Son changement peut s’expliquer par sa rencontre avec Yugo, son alter ego adulte qui lui a montré qu’être un humain taciturne et dénué d’émotion était une impasse.

Norman au contraire de Ray a changé. Probablement du aux horreurs vécu dans la Ferme Lambda, il est devenu beaucoup plus calculateur, prêt à s’allier au diable pour faire avancer ses objectifs.

Dans ce quinzième volume, la dernière partie de l’histoire se met doucement en place. L’univers de Kaiu Shirai et Posuka Demizu se dévoile de plus en plus avec la révélation de la société des démons et d’une révolution qui semble pointer le bout de son nez.

Et tandis que le nouveau William Minerva avance ses pions sur son échiquier, Ray et Emma poursuivent la piste des Sept Murs pour proposer une alternative plus pacifique à leur ami Norman et lui éviter d’avoir à porter cette charge presque « divine ». L’histoire nous plonge également dans des profondes réflexions autour de la haine, de la guerre, de la rébellion.

Que représente les Sept Murs ? Nos héros arriveront-ils à percer le mystère de ce labyrinthe sans fin ? La suite de ce terrible suspense sera dans le tome 16 prévu le 07 octobre 2020.

Visuel tome 16

Si tu as lu ce tome amigo, j’espère qu’il t’a plu autant que moi et on se retrouve prochainement dans un nouvel article !

Novaish. ©


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s